La promenade du Minou (étape 9) : La batterie haute de quatre canons de 24 cm de calibre

Plan : Plan de l’ensemble fortifié du Minou, Atlas des batteries de côte, n° 20 : côte de Brest, 1893, Vincennes, dans le carré rouge la batterie haute du Minou de 24cm, sources : Inventaire général, ADAGP et l’Inventaire de Bretagne.

Il faut contrer la menace que représentent les cuirassés : la fin du XIXeme siècle est le moment où le goulet reçoit le plus d’infrastructures défensives. Des dizaines de canons de gros calibre équipent les rives du goulet. Bâtis en 1886, les canons de la batterie haute du Minou surveilleront l’entrée du goulet jusqu’à la première guerre mondiale, date où cette batterie sera désarmée. L’armement sera transféré sur le front de l’Est.

Carte : Aperçu de la promenade du Minou. Vous êtes à l’étape 9. Cliquez sur l’icône ⊕ pour vous géolocaliser.

To counter the threat posed by battleships: the late 19th century was the time when the strait received the most defensive infrastructure. Dozens of large-caliber cannons were installed on the banks of the strait. Built in 1886, the cannons of the Minou upper battery will monitor the entrance to the strait until the First World War, when this battery will be disarmed. The armament will be transferred to the Eastern Front.

Ret eo enebiñ ouzh gourdrouz al listri hobregonet : fin an XIXvet kantved eo ar mare ma veze roet ar muiañ aveadurioù difenn d’ar mulgul. Degadoù a ganolioù kalibr bras a oa staliet war glannoù ar mulgul. Kanolioù batiri uhel ar Minou, bet savet e 1886, a evezhie dor ar mulgul betek ar brezel-bed kentañ, an deiziad ma vo dizarmet ar batiri-se. Treuzkaset e vo ar paramanterezh war talbenn ar Reter.

Pour en savoir plus sur la batterie haute du Minou

La batterie haute du Minou complète le dispositif du Minou composé de la batterie du sémaphore (4x32cm), de la batterie de Kerangoff (4x100mm), de la batterie de rupture (2x32cm) et la batterie à tir rapide (4x47mm). De nombreux autres sites recevront également un grand nombre de pièces d’artillerie sur les rives sud et nord du goulet. Le but était de de défendre le port de Brest et sa flotte de guerre. Depuis des décennies, l’Angleterre menaçait notre souveraineté.

Plan : sur la gauche, détail de la batterie haute du Minou, sources : Inventaire général, ADAGP et l’Inventaire de Bretagne.

En 1886, ce seront quatre canons de diamètre de 24 cm qui armeront cette batterie construite sur les hauteurs du Minou. Deux postes de commandements aux extrémités, des abris pour les munitions et le personnel ainsi qu’un central téléphonique seront également bâtis derrière ces murs. Le stock de munition sera établi en retrait pour approvisionner rapidement les canons, tout en étant à l’abri des tirs ennemis. Un télémètre pour la visée est toujours présent parmi les pruneliers, au Sud Est.

La première guerre mondiale verra le départ des pièces d’artillerie vers le front de l’est.

Lors de l’occupation allemande, ce site abrite un centre de réparation automobile de la Kriegsmarine. 

Ensuite, cet ensemble sera laissé à l’abandon.

Promenade du Minou