La promenade du Minou (étape 5) : Le phare du Petit-Minou

Photo : La pointe du Petit-Minou vers 1870, Duclos. Probablement une des premières photos du phare du Petit-Minou. Source gallica.bnf.fr / BnF.

Le phare du Petit-Minou a été construit entre 1844 et 1847 et a été inauguré le 1er janvier 1848. Il constitue un alignement avec le phare du Portzic pour guider les marins entrant en rade de Brest. Léonce Reynaud, ingénieur français et directeur du service des phares et balises de 1846 à 1878, a conçu le phare en s’inspirant « des grosses tours défensives […] des anciens châteaux forts de la Bretagne ». Le phare a connu plusieurs transformations, souvent liées à l’évolution des technologies.

Carte : Aperçu de la promenade du Minou. Vous êtes à l’étape 5. Cliquez sur l’icône ⊕ pour vous géolocaliser.

The Petit-Minou lighthouse was built between 1844 and 1847 and was inaugurated on January 1, 1848. It forms an alignment with the Portzic lighthouse to guide sailors entering Brest harbor. Léonce Reynaud, a French engineer and director of the lighthouse and beacon service from 1846 to 1878, designed the lighthouse, taking inspiration from “the large defensive towers […] of the old fortified castles of Brittany”. The lighthouse has undergone several transformations, often linked to technological developments.

Tour-tan ar Minou Bihan a oa bet savet etre 1844 ha 1847, ha digoret d’ar 1añ a viz Genver 1848. Mont a ra a-steud gant tour-tan Porzhig evit heñchañ ar vartoloded a ya e morlenn Brest. Léonce Reynaud, ijinour gall ha rener servij an tourioù-tan ha balizennoù eus 1846 da 1878, en doa empennet an tour-tan diwar skouer « tourioù difenn bras (…) kestell kreñv kozh Breizh ». Meur a dra a zo bet treuzfurmet en tour-tan, liammet alies ouzh emdroadur an teknologiezhioù.

Pour en savoir plus sur le phare du Petit-Minou

La tour cylindrique du phare est une association de granit rose, extrait des carrières de l’Aber-Ildut, et de kersantite, provenant des carrières du canton de Daoulas; deux roches renommées pour leur grande résistance à l’érosion.

Photo : L’escalier intérieur en granit. Source : Yannick Lenouvel.

Le phare du Petit-Minou mesure 26 mètres de haut et sa lanterne surplombe la mer de 34 mètres. Il compte 5 niveaux reliés par un escalier de 89 marches. Un petit escalier métallique permet ensuite de rejoindre la plateforme sur laquelle repose la lanterne.

Photo : Plan du phare du Petit-Minou. Sources : gallica.bnf.fr / BnF et Direction Interrégionale de la Mer Nord Atlantique Manche Ouest.

Avec ses quatre pièces habitables, le phare du Petit-Minou a la particularité d’être construit comme un phare en mer alors qu’il est bâti sur le continent.

Photo : La chambre de veille et l’escalier en métal menant à la plateforme extérieure.
Source : Yannick Lenouvel.

De 1848 à 1905, la lumière du phare est une flamme produite par la combustion d’huile végétale. Celle-ci est remplacée par la vapeur de pétrole à partir de 1905. Vers 1938, le phare est électrifié et un système sonore de brume est installé. C’est à cette époque que la rotonde a été construite à l’est de la base du phare pour abriter les groupes électro-compresseurs et le groupe électrogène de secours. En 1989, le phare est automatisé.

C’est en 1892 que le demi-pourtour sud-ouest a été peint en blanc afin de servir d’amer en journée. 

Lors de la première guerre mondiale, 4 canons de 47mm avaient été disposés au pied de l’édifice.

Photo : La pointe du Petit-Minou et du fort du Minou, probablement pendant les années 1960. Devant le phare on aperçoit la base de la tour radar en construction, Lapie, Source : collection Nadine Curel.

Aujourd’hui, le phare du Petit-Minou appartient à l’Etat sous couvert de la Direction interrégionale de la mer Nord-Atlantique Manche Ouest (DIRM NAMO), subdivision des Phares et Balises.

Si vous venez appréciez le site à la nuit tombée, vous constaterez que la signature lumineuse du phare est de deux éclats groupés toutes les 6 secondes.

Vous souhaitez connaître l’intérieur du phare ? Les Vigies du Minou vous proposent une visite virtuelle accessible par ce lien.